Capu di Muru - Randonnée - Coti-Chiavari (2A) - Boucle sur la presqu'île - Le 23 juin 2017.

La météo est toujours de notre côté et nous partons faire la deuxième randonnée prévue sur notre programme. Notre sortie, au départ du hameau de Cascionu, conduit au travers du maquis à la tour génoise de Capu di Muru avec son panorama sur le golfe d'Ajaccio. Puis c'est la pointe du Capu di Muru plus à l'Ouest avec son phare dans un décor chaotique de roches et la chapelle Da Madonella. Le retour par le littoral permet la vue sur la cala d'Orzu et le golfe de Valinco.



Boucle sur la presqu'île de Capu di Muru.


RENSEIGNEMENTS SUR CETTE RANDONNEE :
Cartes : Propriano Golfe de Valinco (4154OT)

Date : 23.06.2017
Dénivelés : Positifs 234 m - Négatifs 237 m.
Distance : 9,00 km
Météo : Soleil et grosse chaleur
Niveau : Randonneur
Balisage : Sur des piquets triangulaire en fer.
Difficultés : Aucune, pensez à prendre suffisamment d'eau, peu d'ombres et aucun point d'eau.


                http://www.visugpx.com/files/download.php?id=mEm5AaXwfb                                             http://www.visugpx.com/?i=mEm5AaXwfb    

Accès voiture : De Propriano prendre la direction d'Ajaccio par la N 196 puis prendre à gauche la D 154 en direction d'Olmeto plage jusqu'à Favelella puis la D 155 sur 17 km que l'on quitte pour prendre à gauche en direction de Figoni. Traverser le village et à la sortie du hameau, après les dernières maisons, se stationner sur une petite aire sableuse d'où part le chemin

Du petit parking, prendre la piste en terre vers l'Ouest jusqu'à la barrière entravant le chemin.

Continuer sur le sentier principal.

A l'intersection suivante, prendre sur la gauche la piste qui descend. 300 mètres plus loin, laisser la sente qui part à gauche et poursuivre tout droit.

Nous progressons un moment sur la ligne de crête. Sur notre gauche on peut observer le phare du Capu di Muru.


Sur notre droite, nous apercevons la tour du Capu di Muru.


Du balisage est en place.

Nous atteignons une bifurcation en Y, nous prenons le sentier sur la droite en direction de la tour génoise.

Un nouveau poteau indicateur nous conforte sur le bon trajet.

Nous avons déjà une superbe vue sur le golfe d'Ajaccio et sur la ville elle-même.

 Nous traversons en sous-bois toujours en direction de la tour génoise.

Par une trouée dans le maquis nous avons une vue sur la tour génoise. A l'horizon nous avons une vue sur les îles Sanguinaires.

Nous atteignons la tour. Un escalier sécurisé extérieur en fer permet d'accéder au premier étage. On accède à l'intérieur de la tour où on trouve une cheminée, un four à pain et une fenêtre donnant une vue vers le Nord.
 

Un autre escalier en pierre maçonné dans l’épaisseur du mur de la tour permet de rejoindre le sommet de la tour.

Nous bénéficions d'un superbe panorama. Sur les îles Sanguinaires.

Sur l'ensemble du golfe d'Ajaccio.
(Faire un clic sur la photo ci-dessous pour l'agrandir)

A nos pieds l'eau est cristalline.

Ici, une vue d'ensemble de la presqu'île d'où l'on vient.

Nous profitons d'être en haut de la tour pour faire un petit repérage sur la suite de la rando et sur l'itinéraire à prendre. Nous apercevons sur la crête la maison du Capu di Muru où passe notre sentier.

Nous descendons de la tour.

 Nous délaissons le chemin sur la gauche par lequel nous sommes arrivés et nous prenons la sente qui monte sur la droite dans le maquis.

Le chemin est bien balisé. Les différents topos, que nous avons consultés avant de venir, parlaient d'une sente difficile à emprunter dans le maquis, nous sommes agréablement surpris.

De plus le sentier est bien marqué.

Nous apercevons la maison Capu di Muru.

Nous débouchons dans une zone dégagée où se trouve l'habitation. Cette ancienne bergerie récemment restaurée ne se visite pas.

A partir de la maison, nous prenons la direction de la chapelle A Madonuccia (Ouest Sud Ouest), notre chemin est toujours balisé.

Nous sommes dans le maquis mais le paysage n'est pas monotone. Ici, un ancien four à pain restauré.

Toujours la présence de roches aux formes particulières. Ici, on peut imaginer un couple s'enlaçant.

Le minéral et le végétal cohabitent, ils nous font leur spectacle.

Notre chemin est par moment aérien et nous fait profiter de superbes paysages.

Nous plongeons vers l'extrémité de la presqu'île et le littoral.

Le tracé s'oriente plein Sud en longeant le littoral. Nous traversons des chaos granitiques vraiment magnifiques.

 Nous apercevons le phare de la Madonella.

Nous franchissons un dernier mouvement du terrain signalé par un énorme cairn.

Nous voilà arrivés sous le phare avec à son pied la chapelle de la Madonella.

  Ce site est un lieu de pèlerinage organisé à Pâques.
 

La chapelle de la Madonella est pleine de statues dont celle de la Vierge et d'ex-voto. Les alentours sont également parsemés d'autres ex-voto, avec des statuettes protégées par de petits abris posées sur les gros chaos granitiques.

Nous profitons de l'ombre de la végétation autour de la chapelle pour faire notre halte casse-croûte.

Avant de repartir, nous prenons un bain sur la plage à proximité.

Le retour s'effectue sans difficulté le long du littoral vers l'Est et la Cala d'Orzu.

Nous profitons au max. du paysage.

Derrière nous une vue générale de la pointe et du phare.

Nous atteignons un carrefour en T, nous prenons le sentier partant à gauche (direction plein Nord) et laissons le chemin qui poursuit en le long du littoral.

 Le sentier s'élève assez fortement jusqu'à la crête. Nous longeons un moment un mur en pierres sèches.

 Nous atteignons une large piste que nous prenons sur notre droite en direction de l'Est. Cette dernière nous fait rejoindre un croisement de pistes où nous sommes passés en début de randonnée. Nous prenons à droite pour revenir au départ.

Nous avions pensé revenir à pied par le bord du littoral jusqu'à la paillote "Francis" mais il fait trop chaud et la distance était beaucoup plus importante. Suite à la rando, c'est en voiture que nous sommes allés voir à la paillote et sa plage. La route est en très mauvaise état et limite accessibilité à des voitures assez haute. Par temps de pluie, si vous n'avez pas un 4x4, il ne faut pas s'aventurer sur cette piste. De plus, il n'y a plus de parking en bordure de plage. En fin de compte, c'est plus une plage aménagée pour être accessible par la plage. les paillotes sur place sont chères et plutôt "réservée" à une clientèle aisée.   






Pour notre randonnée pédestre du jour, nous avons fait une superbe sortie que nous conseillons. Pensez à prendre de l'eau, de bonnes chaussures et le maillot de bain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire