Caldeirão Verde - Randonnée - Madère - De Queimadas à la Caldeirão Verde - Le 05 mai 2013.

La Caldeirão Verde, une randonnée de levada dans une ambiance "jungle". L'eau a forgé au fil du temps des gorges impressionnantes et elle est aussi à l'origine de la végétation luxuriante à feuilles persistantes, pareille à une jungle. La levada est en partie façonnée dans la paroi rocheuse, les paysages sont grandioses. On s'imaginait dans les montagnes réunionnaises ou tahitiennes avec des versants raides et recouverts de forêt, avec d'innombrables cascades dévalant des pentes vertigineuses.


Un aller-retour du parking de Queimadas à la Caldeirão Verde.

RENSEIGNEMENTS SUR CETTE RANDONNEE :

Date : 05.05.2013
Dénivelés : Positifs 98 m - Négatifs 35 m.
Distance : 13,37 km
Durée totale : 03 heures 18 dont 16 minutes de pause
Météo : Soleil puis nuages.
Niveau : Marcheur
Difficultés : Des exposition au vide, mais passages sécurisés. Quelques passages étroits, humides et parfois glissants. Lampe de poche obligatoire.

              

Départ : Du parking du parc de Queimadas.

Accès voiture : Depuis Funchal prendre la VR1 (Voie Rapide n° 1) direction de Machico. Prendre la sortie n° 26 en direction de Santana par la R101. Sortir à Santana centre-ville puis prendre la petite route à hauteur des pompiers balisée pour Queimadas sur 4,5 km. Cette route est étroite et bien raide.

Nous sommes arrivés de bonne heure et une seule voiture est présente sur le parking du parc de Queimadas.

Au niveau du parking nous trouvons un panneau d'information sur notre sortie prévue.

Nous passons devant la maison forestière de Queimadas, elle est originale avec ses toits couverts de paille.

La première petite maison, qui doit servir au gardien du parking, sert de toilette.

Juste après la maison forestière, le chemin passe à proximité d'une mare aux canards qui possède un abri original et typique de Madère.

Notre sentier emprunte un pont, nous sommes sur le bon itinéraire, le balisage est là.

Le sentier se rétrécie peu à peu.

A travers quelques trouées nous apercevons la côte et l'océan.

Continuant notre chemin, nous avons vu au fond dans la vallée sur le hameau d'Ilha sur un plateau.

Le sentier chemine le long des parois dans plusieurs vallées latérales. Nous croisons une cascade qui se jette dans la levada.

Nous marchons le long de la levada qui est bordée d'un côté de la paroi et de l'autre d'à-pics d'environs 100 m de profondeur. La végétation très dense atténue l'effet de vertige. La paroi rocheuse où a été creusé la levada regorge d'arbres et d’arbustes qui ont réussi à s'agripper à la falaise.

Nous atteignions un premier tunnel qui fait une vingtaine de mètres de long, mais dans lequel il fait noir en raison d'un coude au milieu. Nous mettons nos lampes frontales. Il marque le début d'une série de quatre tunnels jusqu'à Caldeirão Verde.

Trois minutes plus tard, nous arrivons à un croisement de pistes, nous continuons tout droit et laissons à droite l'embranchement pour Ilha (PR 1.1). Nous arrivons devant l'entrée du second tunnel.

Il est plus long (200 mètres) et plus humide, nous avons gardé nos lampes malgré que nous voyons le bout.

Nous suivons la levada, notre fil conducteur en évitant les flaques au sol.

A peine réhabitués à la lumière du jour, nous franchissons un troisième tunnel qui possède une entrée large mais qui s'avère vite étroit et bas. Nos lampes nous sert pour trois choses : éclairer l'itinéraire, éclairer le sol pour voir où on pose les pieds et éclairer le plafond. Si à l'aller nous n'avons pas eu de problème au retour nous avons plusieurs fois heurté assez violemment le haut du tunnel malgré que nous marchions le dos courbé.
Après un 4ème tunnel court, la levada pénètre dans la gorge grandiose de Ribeira Grande.

De belles percées dans la végétation offrent de superbes vues sur les gorges et l'océan.

Une quinzaine de minutes après le dernier tunnel, nous quittons la levada pour un chemin rocailleux sur la droite sur une distance de 100 m.

Nous nous retrouvons au milieu du chaudron vert : la calderirão verde. Un cirque aux parois montant à la verticale.

Une cascade remplit un étang au pied de la falaise.


Il est possible depuis Caldeirao Verde de rejoindre la Caldeirao do Inferno. Dans notre guide (Rother), il est écrit que la levada n'est plus sécurisée au delà de la Caldeirão Verde, qu'elle est très vertigineuse et réservée aux randonneurs expérimentés. Ne possédant pas la trace Gps jusqu'au Caldeirão do inferno, nous décidons de ne pas continuer et de revenir par le même chemin.

Notre retour à la maison forestière de Queimadas, nous avons un autre angle de vue sur les habitations.

Nous en profitons pour faire notre halte casse-croûte sur l'aire de pique-nique ombrée.





Nous conseillons vraiment cette sortie. Si la "source" de la Levada de la Caldeirão Verde, elle même, n'a que peu intérêt, la randonnée pour l'atteindre est superbe, spectaculaire et c'est notre coup de cœur.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire