Paisaje Lunar (Paysages Lunaires) - Randonnée - Vilaflor (Tenerife) - 6ème jour - Une boucle par la piste Madre del Agua - Le 05 juin 2016.

Comme nous l'avions prévu, nous allons aujourd'hui faire une randonnée, donnée comme unique et exceptionnelle à Tenerife : "Paisaje Lunar". Ces paysages lunaires (en français) se trouvent dans une forêt de pins canariens au cœur du Parc Naturel de la Couronne Forestière au-dessus de Granadilla de Abona et Vilaflor. Il s’agit du résultat étonnant de l’érosion de ces derniers millénaires sur ce sol volcanique.

Une boucle à partir de la piste Madre de Agua au dessus de Vilaflor.




RENSEIGNEMENTS SUR CETTE RANDONNEE :

Date : 05.06.2016
Dénivelés : Positifs 521 m - Négatifs 424 m.
Distance : 14,80 km
Durée totale : 03 heures 21 dont 04 minutes de pause
Météo : Soleil
Niveau : Marcheur
Balisage : Orange et bleu sur la piste carrossable, blanc et jaune pour la boucle, blanc et rouge du GR 131 sur le tronçon commun.
Difficultés : Aucune par beau temps. 


http://www.visugpx.com/?i=mEm5AaXwfb                                               http://www.visugpx.com/files/download.php?id=mEm5AaXwfb


Deux possibilités de départ :

1/ - Place de l'église à Vilaflor.
2/ - Il faut quitter la route TF21 3 kilomètres au dessus de Vilaflor pour s’engager sur un sentier forestier, au niveau de la déviation du Lomo Blanco. Le sentier est carrossable, il faut le suivre sur environ 3,7 kilomètres. 

Nous avons choisi la deuxième possibilité, mais nous avons garé notre véhicule à l'entrée du sentier et remonté le chemin carrossable à pied les 3,7 kilomètres. En contre-bas, le village de Vilaflor.

Le chemin est large, il est balisé orange et bleu. Plusieurs voitures de randonneurs nous ont doublés durant notre approche.

Nous profitons de notre progression sur ce chemin  pour admirer les paysages.
Ici, des cultures en espaliers.

A l'horizon, la côte où nous apercevons notre hôtel.
(faire un clic sur la photo pour l'agrandir)

De jolies ruines, qui dans ces décors prennent un cachet particulier.

Et toujours cette flore locale toujours surprenante.

Notre chemin arrive à une intersection avec des pistes.

Nous quittons la piste carrossable, qui continue tout droit, et nous prenons le sentier partant à gauche. Le sentier partant à droite descend au village de Vilaflor.

 Nous suivons le sentier balisé blanc et jaune (PR TF 72 Los Escurriales Paisaje Lunar) qui est commun avec le chemin balisé blanc et rouge (GR 131 Camino Natural anaga-Chasna). Le balisage de ces deux chemins, quand ils sont communs, est blanc, rouge et jaune.

Des infos, mais rien en français.

Le sentier s'élève et atteint un autre carrefour de pistes. Nous prenons à gauche pour faire la boucle dans le sens des aiguilles d'une montre.

Le sentier est bien marqué et balisé.

Le balisage espagnol est différent du notre mais facilement compréhensible.

Notre itinéraire bien délimité serpente sous les pins canariens.

En suivant le balisage, nous traversons la pista de Fuente Agria et atteignons une barrière. Nous la franchissons et continuons tout droit (plein Nord)

Peu de temps après nous passons devant une ferme en ruines (Casa Marrubial).

Un tourne à gauche espagnol.

Notre chemin s'élève et nous passons devant un mouvement de terrain ressemblant à un premier paysage lunaire.

Ici, une belle carte postale.

Nous croisons un ancien canal d'irrigation ressemblant aux levadas de Madère.

Puis nous arrivons à un carrefour de pistes.
 
Nous quittons le sentier du GR 131 (Blanc et Rouge) qui continue tout droit.

Nous bifurquons sur notre droite en suivant le PR TF 72 (Blanc et Jaune).

Nous descendons et atteignons un premier point d'observation des paysages lunaires.

Nous continuons à descendre pour avoir une meilleure vue de ces paysages.

Nous atteignons un deuxième mirador d'observation.

Ces tours aux tons clairs et aux formes arrondies sont composées de tuf volcanique (ou lapilli). Elles ne sont qu’une accumulation de tout petits fragments de roche volcanique ou pyroclastes, que l’érosion, la corrosion (due au sable transporté par les vents), le temps et le climat ont façonnés de telle sorte qu’aujourd’hui on perçoit ces formes aux doux contours.
 
Nous repenons notre randonnée.

Le sentier s'abaisse doucement. Nous passons le carrefour avec la piste partant à gauche en direction de Madre del Agua (PR TF 83). Nous nous maintenons sur notre chemin tout en obliquant sur la droite.

Nous longeons un mur de pierres sèches fini par une ruine d'une ancienne bâtisse.

A côté de la maison en ruine, un superbe vieux et très grand pin canariens.

Nous franchissons une large piste forestière.

Puis notre chemin longe en parallèle et par la gauche la piste de Mardre del Agua. Nous bouclons notre boucle en rejoignant le carrefour avec notre chemin d'ascension.

Nous prenons à gauche et retrouvons la piste carrossable qui nous ramène à notre voiture.

Nous avons fait une belle randonnée, complètement différente des précédentes et nous la conseillons. Mais, nous avons été franchement déçus par le but de cette sortie "les paysages lunaires". On nous avait parlés de cheminées des fées ou bien les demoiselles coiffées, sœurs de celles que l’on trouve en Cappadoce en Turquie, mais cela n'est pas comparable. Les photos, que nous avions vues avant de venir sur différents sites, sont trompeuses. On pensait marcher au milieu de grandes cheminées et on n'a vu que des miniatures et en plus éloignées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire