Passerelle de Spasimata - Randonnée - Cirque de Bonifatu - Un aller-retour depuis la maison forestière de Bonifatu - Le 28 juin 2015.

Après avoir passé une journée off sur Calvi pour profiter de la mer, aujourd'hui nous reprenons notre programme et partons faire la randonnée menant à la passerelle de Spasimata depuis la maison forestière de Bonifatu.

Passerelle de Spasimata dans le cirque de Bonifatu.

RENSEIGNEMENTS SUR CETTE RANDONNEE :
Carte : Calvi Cirque de Bonifatu PNR de Corse (4149OT) Corte Monte Cinto PNR de Corse (4250OT)

Date : 28.06.2015
Dénivelés : Positifs 748m - Négatifs 748m.
Distance : 12,29km
Durée totale : 06 heures dont 01 heure 44 minutes de pause
Météo : Soleil.
Niveau : Randonneur.
Balisage : Jaune puis blanc et rouge du GR® 20.
Difficultés : Aucune.


                                                                          


Accès voiture : De Calvi prendre la direction de l'aéroport par la D81, dépasser l’aéroport prendre la direction du hameau de Suare puis suivre la D251 jusqu’à la maison forestière de Bonifatu.

Se garer sur le parking en contrebas de la maison forestière de Bonifatu, le parking est payant. Nous sommes arrivés tôt le péage n'était pas encore en fonction.

Plusieurs départs de randonnées balisés se font à partir de la maison forestière.

Nous prenons la large piste en face le parking, le sentier monte en sous bois vers le GR®20 et le refuge de Carruzzu.

Le sentier longe le cours d'eau de la Figarella et rejoint le radier de Roncu, un carrefour de nombreuses pistes de randonnées.

Notre chemin, qui était large, devient un sentier étroit où la pente s'accentue.

Ici encore la possibilité de faire une autre sortie "la boucle de Candia"

Derrière nous le paysage commence à se dégager.

Notre chemin s'élève modérément, il est évidant et il est très bien balisé, chose rare en Corse.

Plus loin, notre sentier traverse le torrent sur une petite passerelle suspendue.


Le sentier traverse le torrent de Ladroncellu dans une forêt de Pins Laricio.

Désormais rive droite, le sentier rejoint les contreforts de l‘Innominata, la pente devient sensiblement plus prononcée. Nous découvrons des systèmes d'ancrages de marches en bois et de roches à l'aide de gros fer à béton vraiment efficaces.

Notre chemin nous fait traverser comme une zone de bivouac aux abords du torrent. Nous découvrons en premier une table en pierre entourée de bancs.

Puis un peu plus haut, une cabane en pierre, c‘est l‘abri de Spasimata.

On parvient à un croisement de pistes.

 Le refuge de Carrozzu est sur la gauche, celui d'Asco et la passerelle de Spasimata à droite.

Nous sommes arrivés sur le GR®20.

Nous décidons de monter jusqu’au refuge de Carrozzu pour le découvrir. Le chemin passe à côté d'une zone de poser hélico artificielle.

Le refuge occupe un site extraordinaire, sur un petit replat entouré sur trois côtés par des parois rocheuses.

Les tarifs du lieu.

Face au refuge la Punta Innominata (1986m).

Le but de notre sortie est d'atteindre la passerelle, nous reprenons notre randonnée. Du refuge, il suffit de redescendre jusqu'au croisement de pistes d'où l'on vient et poursuivre dans la direction d'Asco. Nous arrivons en quelques minutes sur un passage équipé de chaînes.

Ce passage est facile, surtout aujourd'hui où la roche est sèche.

Puis nous apercevons la célèbre passerelle de Spasimata.

Un autre passage sécurisé cette fois par des câbles en main courte.

A nos pieds la passerelle.

La descente sur la passerelle est doublement sécurisée.

C'est parti pour la traversée. Elle doit se trouver à une dizaine de mètres au-dessus du torrent.

Superbe paysage !

La passerelle de Spasimata sous tous les angles.

Il est l'heure de manger, nous décidons de nous installer en amont de la passerelle pour voir les randonneurs passaient et profiter de la fraîcheur du torrent auprès d'une jolie vasque.

 La limpidité de l'eau donne envie de plonger une tête... Mais on est en montagne et la température de l'eau n'est pas celle de la mer. Afin de s’entraîner pour notre futur périple sur la H.R.P. prévu en septembre, on prend son courage à deux mains.

C'est en milieu d'après-midi que nous avons entamé notre retour par le même chemin. En descendant, on a découvert un lys orangé en fleur. Ce lys est une fleur endémique de la Corse.

Nous avons été surpris par la présence de nombreux champignons qui poussent à même le chemin.





Nous conseillons cette randonnée. Les paysages autour de la passerelle sont magnifiques. Nous n'avons pas vu beaucoup de randonneurs, nous étions sur l'étape du GR®20 menant au cirque de la solitude mais l’accès à ce dernier était interdit suite à l'accident survenu quinze jours plutôt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire