Presqu'île de São Lourenço - Randonnée - Madère - De la baie d'Abra au pico do Furado - Le 03 mai 2013.

Aujourd'hui, c'est avec notre voiture de location que nous nous rendons à la pointe la plus orientale de l'île de Madère pour faire notre deuxième randonnée de notre séjour "La Pointe de São Lourenço". C'est une randonnée sur le littoral, la seul que nous avons prévue de faire.

Un aller-retour du parking de la baie d'Abra au pico do Furado.

RENSEIGNEMENTS SUR CETTE RANDONNEE :

Date : 03.05.2013
Dénivelés : Positifs 386 m - Négatifs 360 m.
Distance : 7,96 km
Durée totale : 02 heures 49 dont 24 minutes de pause
Météo : Variable.
Niveau : Marcheur
Difficultés : Aucune par temps sec, légère exposition au vide, mais passages sécurisés. Sentier pierreux.

              

Départ : Du parking de la baie d'Abra..

Accès voiture : Depuis Funchal prendre la direction de l'aéroport, de Santa Cruz, Machico et Caniçal. Puis suivre les panneaux "Prainha/baia d'Abra" sur 05 km jusqu'à ce que la route se termine au parking de la Baie d'Abra.

En bus : N° 113 à Baia d'Abra.


Cette balade est accessible à tous, donc très fréquentée. De plus, le jour où nous l'avons faite c'était la journée de sorties des écoles, il y avait foule. Rien à voir avec le Cabo Girão que nous avons fait hier et où nous n'avons croisé personne. La presqu'île de São Lourenço, du nom de la caravelle de João Gonçalves Zarco, l'un des trois découvreurs de l'île de Madère, qui, à l'approche de cet endroit, a crié au navire qu'il commandait: «Oh, São Lourenço, et vient". La presqu'île de São Lourenço est une réserve naturelle, elle s’étire sur 9 km de long.



Au départ du parking, des panneaux d’information (toujours pas en français) nous expliquent la randonnée et qu'il ne faut pas sortir du chemin car la végétation est en cours de régénération..


Dés l'entame nous apercevons le bout de notre sortie le Pico do Furado.

A son pied, on peut voir une arche naturelle.

Le sentier commence sur pilotis. On dirait une procession  nous ne sommes pas habitués à autant de monde quand nous faisons nos randos.

Cette péninsule est d'origine volcanique, principalement de basalte, et aussi. formations de sédiments calcaires. La couleur de roches est vraiment jolie malgré le manque de soleil, ici la côte Nord de la presqu'île.

Au large, toujours côté Nord, Nord Est, nous apercevons l'île de Porto Santo qui fait partie de l'archipel de Madère.

Pour nous soustraire à la foule des promeneurs nous décidons de descendre sur une petite plage de la côte Sud donnant dans la baie d'Abra. Pas de sable blanc...

Un voilier glisse juste face à nous.

Au-dessus de nous, nous apercevons le sentier sécurisé que nous allons prendre.

Nous approchons doucement du pico do Furado. Ici une vue d'ensemble de la presqu'île, du pic et de la casa Sardinha (du nom des anciens propriétaires).

Cette maison Sardinha sert de soutien au service de surveillance du parc naturel de Madère chargé de surveiller cette zone. C'est aussi un centre d'accueil des visiteurs avec une exposition permanente sur la zone protégée de São Lourenço.

Quelques minutes après le passage le plus étroit de la pointe de São Lourenço sécurisé par des barrières de chaque côté.

A l'entrée d'une large cuvette, le sentier se sépare en deux, on peut alors faire une petite boucle, nous prenons à gauche.

Après avoir contourné la cuvette par la gauche, nous avons une vue sur le pico do Furado que nous allons gravir

Nous passons derrière la casa Sardinha et entamons la pente raide menant au pic.

Au sommet la vue est sur 360°. Dans le prolongement de la presqu'île, nous avons deux îles. L'île de l'orge, du Metade ou Desembarcadouros et l'îlot de Ponta de Lourenço S., Farol ou de Fora.

A l'horizon, côté Sud-Est, nous apercevons les îles inhabités Desertas constituées de l'îlot Chao, de l'île Bugio et Deserta Grande (la plus grande). Cet archipel constitue la réserve naturelle des îles Desertas.

Du sommet nous avons une vue jusqu'à la capitale Funchal et de son aéroport.

L'aéroport de Funchal a la particularité d'avoir sa piste sur la mer. Pas comme à Tahiti sur de la terre rajoutée mais sur des poteaux en béton gigantesques. C'est impressionnant;

En redescendant du pico do Furado, on se rend vraiment compte que Madère se situe au niveau du Maroc. Un climat semi-aride et l'exposition aux vents du nord déterminer le développement de la végétation basse et sans arbre et c'est flagrant à cet endroit de l'île.


Nous finissons la petite boucle en passant à proximité du port Sardinha où vous pouvez piquer une tête, rattrapons le sentier pris à l'aller. Nous admirons encore les couleurs ocres des falaises.

Nous remontons vers notre point de départ le parking de la baie d'Abra.

En repartant de la pointe de São Lourenço, on ne peut que remarquer un village construit entièrement. De l'église en passant par le port et les habitations. Village de vacances, hôtel, résidences ? Nous ne savons pas mais c'est joli et surprenant.
Faire un clic que la photo pour voir le panorama

C'est une randonnée à faire malgré l'affluence de visiteurs, car cette sortie est atypique de toutes celles que nous avons fait sur l'île.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire