Sentier du littoral Espagnol - Randonnée - Pays Basque - De la gare d'Herrera à San Sebastiàn - Le 13 novembre 2011.

Continuant notre long week-end sur la côte, nous nous sommes programmés le sentier du littoral basque espagnol. La chance est de notre côté car la météo est toujours prévue  au beau fixe. Nous avons retrouvé Didier, qui va nous accompagner, il est le rédacteur en chef de "RandoSolo64". Il a arpenté plusieurs chemins pour compostelle donc dernièrement la voie de la côte ou "Camino del Norte" ou "le chemin côtier" et cela tombe bien, même si le chemin côtier de Santiago est légèrement différent du sentier du littoral.

Circuit pédestre sur le sentier littoral espagnol basque de la gare d'Herrera à San Sebastiàn.

Cette randonnée le long du littoral Espagnol sur un sentier balisé en rouge et blanc (G.R) offrant  des vues splendides sur la mer et les criques.

RENSEIGNEMENTS SUR CETTE RANDONNEE :

Date : 13.11.2011
Dénivelés : + 343 m.
Distance : 12,07 km
Durée totale : 04 heures 06 dont 01 heure 54 minutes de pause
Météo : soleil et chaleur
Niveau : Marcheur 
Difficultés : Aucune  par terrain sec.
 
Télécharger la trace Gps de la randonnée (format standard Gpx)
Toutes les informations sur cette sortie


Départ : De la randonnée pédestre à partir de la gare d'Herrera.


Accès voiture : Plusieurs choix possibles :

1) - Laisser la voiture au port de Pasaia pour revenir après la randonnée par le train depuis la gare de San Sebastian en descendant à la gare d'Herrera.
2) - Partir depuis la gare d'Hendaye en prenant l'Eusko Tren (Topo pour les Espagnols) descendre à la gare de Pasaia puis se rendre "le bac" ou plutôt le bateau navette pour la rive opposée au port de Pasaia.
3) - Partir depuis la gare d’Hendaye en prenant l’EuskoTren (Topo pour les Espagnols) descendre à la gare d'Herrera et revenir en France directement depuis Saint Sébastien.

 
C'est cette dernière possibilité que nous avons faite.

Pour Infos:
il n’y a pas de place pour se garer à la gare de Pasaia, il est conseillé de se garer au port de Pasaia et revenir par le train jusqu’à la gare d’Herrera, puis marcher pendant encore 20 à 25 mn pour retrouver la voiture. Actuellement il y a beaucoup de travaux de la gare d'Herrera jusqu'au port de Pasaia.


Nous nous sommes rendus à la gare d'Hendaye. Aucune difficulté pour se garer, malgré que le hasard nous a fait tombés sur le jour de la course pédestre "La Béhobie" ralliant Irun à San Sebastiàn, 20 km avec ses 23.000 participants. Le retour en train, nous a fait penser au métro à l'heure de pointe à la seul différence les gens avaient le sourire...

Il faut faire attention pour prendre le bon train car il ne faut pas rentrer dans la gare d'Hendaye réservée aux trains de la SNCF, mais dans le petit bâtiment de l'EUSKO TREN se trouvant sur la gauche du parking.

Prendre un ticket pour le Topo est très facile, 1,60 € par personne pour aller à Herrera, cela doit marcher par secteur car nous paierons également 1,60 € pour San Sebastiàn Hendaye.

Nickel le train

Il nous faut 35 minutes pour arriver à la gare d'Herrera puis une vingtaine autres pour arriver au début du chenal du port de Pasaia.

La navette reliant les deux côtés du chenal.

Nous remontons le long du chenal vers l'entrée du port.

C'est au bout du chenal que nous attaquons le sentier du littoral, le chemin est bien fléché sur toute sa longueur, le GR 121.

Le sentier commence pour un escalier à marches irrégulières où l'on va vite prendre de la hauteur.

Avec l'altitude, la vue est belle sur l'entrée du port et le Phare de la pointe Senokozulua

Le phare désaffecté de Senokozulua

L'escalier monte toujours et la vue est de plus en plus plongeante.

Au sommet nous débouchons sur un chemin carrossable qui nous amène au pied du superbe et original phare de Plata.

Des images de cartes postales avec une végétation spécifique du littoral.

Les vestiges d'un ancien viaduc.

Randonneurs à pied et en V.T.T.  se croisent sous les tirs des chasseurs de palombes.

La baie d'Ulia.

Toujours de superbes images.

Les falaises de Jaizkibel.

A la Puntas Monpas, nous faisons une halte pour casser une petite croûte.

Après notre petite restauration, nous rattrapons le sentier et à la sortie d'un virage, nous découvrons la baie de Zurriola et San Sebastiàn.

Le mont Urgull au premier plan et le mont Igueldo derrière surplombé de sa tour.

Dés que nous commençons la descente sur Saint Sébastien, arrive à nos oreilles le bruit des hauts parleurs qui encouragent les concurrents de course pédestre "La Béhobie". Cette course est vraiment impressionnante par son influence et son flux continu et interminable de coureurs.

Comme ce n'est pas la bonne journée pour visiter San Sebastiàn, les routes sont barrées et les monuments sont inaccessibles car il y a trop de monde, nous repoussons à une prochaine sortie la visite de la ville.
Nous passons devant la mairie (Ayuntamiento Donostia) en prenant la chemin pour la gare.

La cathédrale de Saint Sébastien

Après s'être désaltéré pour récupérer de nos efforts, nous allons la gare de San Sebastàn puis par le Topo regagnons Hendaye.
Cette sortie est à faire et à refaire, elle arrive à concilier des vues magnifiques de la côte sauvage et la beauté de la ville de Saint Sébastien.


2 commentaires: