Lac d'Arlet - Randonnée - Urdos (64) - A partir de la centrale hydroélectrique d’Estaens - Le 26 juillet 2012.

Cette sortie en vallée d’Aspe pour le lac d’Arlet, nous l’avons faite plusieurs fois. En hiver, en automne, à pied ou en raquettes en partant de la maison Lamourane (23/09/2010) ou de la centrale électrique d'Estaens (17/05/2011). Souvent nous avons été interrompus par des conditions d’enneigement défavorables (les 06/02/2011 et 16/04/2011). Cette fois, nous refaisons cette balade pour nous éloigner la foule des randonneurs estivaux concentrée en vallée d’Ossau et faire connaître cette randonnée à Didier (rédacteur du blog randosolo64).

Sortie pédestre de la centrale hydroélectrique d'Estaens au lac d'Arlet.

RENSEIGNEMENTS SUR CETTE RANDONNEE : 
Carte Ossau Vallée d’Aspe PN des Pyrénées 1547 OT 

Date : 26.07.2012
Dénivelés : + 900 m.
Distance : 18,96 km
Durée totale : 07 heures 27 dont 01 heure 54 minutes de pause
Météo : soleil
Niveau : Marcheur
Difficultés : Aucune par temps clair et sans présence de neige instable.

Télécharger la trace Gps de la randonnée (format standard Gpx)

Toutes les informations sur cette sortie

Accès voiture : Départ de Pau via Oloron-Sainte-Marie, prendre la direction de l'Espagne, N 134, Bedous, Urdos. Juste avant le tunnel quittez la nationale et prendre à droite la D 439, passer les Forges d'Abel, continuer jusqu'au bout de la route goudronnée et se garer à la centrale hydroélectrique d'Estaens.

Départ : Du parking de la centrale hydroélectrique d'Estaens.

Nous partons du parking à la centrale hydroélectrique d’Estaens, où nous avons garé notre voiture et continuons la route départementale 439, qui est plutôt devenue un chemin, jusqu’au parking de l'Espelunguère (1338 m.). Nous prenons la piste fléchée que s'élève en main courante du ruisseau dans le bois de Borce pour passer devant la cascade de l'Espelunguère.

A la sortie du bois de Borce, l'on débouche sur un plateau.

Nous bifurquons sur la droite et quittons la piste qui mène à la passerelle (1380 m.). Cette dernière amène au lac d'Estaens et au parking du Sansanet.

Après avoir rattrapé la piste en amont, deux possibilités, ou on suit la large piste en partant sur la gauche ou pour les plus sportif, on coupe les virages de la piste en montant tout droit (notre choix).
Après avoir monté dans le bois de l'Espelunguère, nous débouchons sur un collet (1620m.) où nous découvrons un large cirque avec deux cabanes de bergers, les cabanes Grosse et d'Atsout (1623m.)

Prendre la direction des cabanes, passer à la cabane Grosse puis plein ouest monter jusqu’à un collet (1909m.). Sur le trajet nous croisons des groupes accompagnés d’ânes de randonnée.

Du collet, en faisant un tour d’horizon, nous voyons à nos pieds l’entrée du tunnel du Somport.

Le lac d’Estaens où nous allons souvent en randonnée.

Nous apercevons le col de Lapachouaou (1891m.) où nous allons passer.

Après avoir débouché du col de Lapouchouaou nous plongeons dans la cuvette de Banasse.

Nous arrivons sur la cabane de Courgue Sec et son petit lac au pied de la montagne sans nom.

Dans notre dos, le pic du midi d’Ossau

Nous sommes survolés par un gypaète barbu qui est l'un des rapaces les plus rares d'Europe. Dans les Pyrénées, son nombre est en évolution comme dans les Alpes où des programmes de réintroduction sont en cours dans l'ensemble du massif.


Puis nous arrivons face au pic d’Arlet avec à son pied le lac et le refuge, but de cette sortie.

Nous avons mangé dans ce cadre magnifique, récompense de notre sortie.

Le retour se fera pratiquement par le même itinéraire, avec une variante dans la descente après les cabanes pour revenir au niveau de la cascade de l'Espelunguère.

3 commentaires:

  1. Cette randonnée est une merveille, on passe aussi à côté d'une chute d'eau superbe.
    https://www.dropbox.com/s/2vzx24mw8y8s3ax/DSC_9931.jpg

    RépondreSupprimer
  2. L'oiseau qui vous survole n'est pas un milan royal mais bel et bien un gypaète barbu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de suivre ce blog et pour l'info, la correction est faite dans l'article.

      Supprimer